Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Au-delà des campagnes

    J’en reviens encore aux métiers. A ceux de journaliste et de politique plus précisément.

     

    Je viens d’entendre l’extrait du témoignage d’ Azouz Begag, ancien ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances en France, extrait que l’on peut écouter et regarder à http://www.dailymotion.com/video/x1sz1n_azouz-sarkozy.  J’en tire deux réflexions.

     

    Le journaliste qui met en exergue les mots «  Je ne suis pas Azouz Sarkozy », - mots effectivement prononcés pour signifier « je ne suis pas l’auteur du projet de loi de Mr Sarkozy – dépasse me semble-t-il l’acceptable en matière d’information. En donnant à la phrase prononcée une portée manifestement non voulue par son auteur, il la charge d’une signification singulièrement « dangereuse » par rapport à la configuration du gouvernement du moment. Je comprends l'envie de créer l'évènement, mais je ne crois pas que ce soit là le métier du journaliste.

     

    Par ailleurs, être ministre ou député ou sénateur quand on vient d’un monde qui n’est pas celui de la politique se révèle souvent une épreuve non pour des raisons de compétences mais pour des raisons de réseaux : le nouveau ne pense-t-il pas souvent à résoudre des questions dont la permanence fonde la raison d’être des anciens ?

  • A chacun son métier…

    La dispense de 5 matières sur 6 accordée à dix candidats au Jury Central par arrêté du gouvernement de la Communauté française dont la presse rend compte ce  vendredi http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=345255  montre très bien comment il nous est difficile de respecter chacun la part qui donne sens à la contribution de tous dans la construction de nos espaces de vie.

     

    En sortant de son rôle de gardien de l’intérêt de tous pour dit-il, veiller à éviter à quelques-uns  un préjudice "inhumain", le gouvernement  trouble l’humanité des membres du Jury, des autres candidats et des parents de ceux-ci et finalement de la Communauté toute entière.

     

    Car refuser un candidat qui ne dispose pas des savoirs requis n’a rien d’inhumain. Ce qui est inhumain c’est de profaner l’espace d’existence des autres.

     

  • Construire des vivants

    L'enthousiasme éveillé par le texte de Christiane Singer m'a fait transformer "ce qui" en "ceci"!

    Il faut donc lire : "Il est temps de reprendre conscience de ce qui fonde la Vie, de ce qui ne dépend aucunement de nous, de ce soubassement que n'ébranlent ni les systèmes de pensée, ni les régimes politiques, ni les révolutions, ni les civilisations mêmes  - et qui reste inchangé et inaltéré qu'on  l'honore ou qu'on l'ignore."

    Peut-être ce lapsus était-il finalement lui aussi, produit de la vie : nous avons lu deux fois au lieu d'une cet appel à accepter ce que nous sommes. 

     

     

  • Construire des vivants


     

    Ces mots qui ont jailli à la fin de ma note d'hier sont peut-être gros d'une des interrogations essentielles d'aujourd’hui parce que de toujours.

    Un passage du beau livre que Christiane Singer consacre au mariage, à l'engagement et autres folies ré-ouvert hier soir éveille la même faim : "Il est temps de reprendre conscience de ce qui fonde la Vie, de ceci ne dépend aucunement de nous, de ce soubassement que n'ébranlent ni les systèmes de pensée, ni les régimes politiques, ni les révolutions, ni les civilisations mêmes  - et qui reste inchangé et inaltéré qu'on  l'honore ou qu'on l'ignore."

    Sans doute nos balbutiements sur les médias et la politique ont-ils des racines à ce niveau de réel. Car en deçà de la gauche et de la droite, il y a des femmes et des hommes qui meurent, chacun(e) à sa façon, d'envie de vivre.


  • Politique et débat journalistique Suite1

    Je retrouve cette question dans l'article consacré  cette semaine par le Vif  aux "relations incestueuses" entre Médias et Politique [les majuscules sont de moi].

    A partir du risque de confusion de genre entre professions, le professeur Pierre Van den Dingen de l'ULB attire l'attention sur le fait  que" tout le monde finira par faire le même métier ... qui ne sera ni du journalisme, ni de la politique mais de la communication."

    Continuons donc à nous interroger sur cette information : outil de façonnement des masses ou outil de construction des vivants?