Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Leurre électoral : un bel exemple lors des élections du 25 mai

 

"Le président du MR Charles Michel l’a annoncé hier après-midi dans un communiqué: il a pris sa décision dans le délicat problème de cumul qui concernait la députée wallonne et échevine namuroise Anne Barzin" peut-on lire sur le site de lavenir.net sous la plume de Jean-François Pacco. L'existence de " leurres électoraux " à l’œuvre dans nos démocraties dont je parlais récemment à la suite des analyses de Paul Krugman trouve ici une belle démonstration. Les personnes et leur nom doivent ici passer au second plan : seul le processus qui enferme leurs comportements dans un cadre inéluctable doit retenir l'attention ... et être médité.

Anne Barzin, membre du Parlement wallon qui en avait ainsi décidé, savait très bien qu'elle courrait le risque de devoir abandonner son mandat d'échevine à la Ville de Namur si les citoyens la choisissaient pour les représenter au Parlement wallon. Les exigences du système l'ont néanmoins amenée à se porter candidat pour un mandat que très vraisemblablement elle ne pourrait pas exercer.

La victoire électorale du parti étant plus importante que tout autre chose, la voilà donc qui entre résolument en campagne : " Le 25 mai, vous élirez vos représentants au sein du Parlement wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Députée wallonne depuis 2007, je souhaiterais poursuivre mon engagement au service des habitants de notre Région. Avec les candidats de la liste que je mène sur l'arrondissement de Namur, je défends le projet ambitieux du MR pour le développement de la Wallonie. … Je reste à votre écoute et vous remercie, dès à présent, de la confiance que vous voudrez bien m’accorder le 25 mai prochain. " peut-on lire aujourd'hui encore sur son site à la rubrique " Elections 2014 ".

Le soir des élections, son parti obtient deux élus et améliore son score électoral de 0,79% . Anne Barzin est donc bien élue : 31.601 citoyens lui font confiance pour les représenter : 19.187 en votant en tête de la liste MR qu'elle conduisait et 12.414 en votant nominativement pour elle. Mais elle ne siégera pas au Parlement wallon.

Car, comme nous le confirme l'article de Pacco, " Anne Barzin ... n’avait pas envie de renoncer à sa fonction à la Ville de Namur " et " ses années de présence fidèle dans le parti, proche de Charles Michel, et ses beaux scores ... la mettaient en position pour réclamer une solution qui lui convienne." Anne Barzin occupera in fine le siège de Sénateur coopté auquel le MR peut prétendre au vu des résultats qu'il a obtenus au plan fédéral, élection à laquelle elle n'était pas candidate.

Ainsi, la volonté et les intérêts du parti passent avant la volonté et les intérêts exprimés par 31.601 citoyens. Anne Barzin n'était qu'un leurre électoral.

 

Les commentaires sont fermés.