Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Humour

  • On n'arrête pas le progrès

    Heureuse surprise ce matin en entrant dans le grand bureau de Postes de ma commune qui remplace désormais le petit qui faisait le bonheur de mon quartier. Une délicieuse odeur de thym et d'ail qui vous chatouille les narines et vous fait venir l'eau à la bouche. Eh oui! Depuis ce matin, la Poste met à la disposition de ses usagers un point Pitta-Pizza où ses clients peuvent trouver un snack rapide. Question de ne plus perdre bêtement son temps à scruter anxieusement les écrans où s'égrènent les numéros précédant celui que porte le ticket gracieusement offert par le distributeur automatique d'accueil.

     

    -"Voila une idée, murmura le monsieur qui me suivait en se penchant à l'oreille du vieillard qui l'accompagnait. Ne pensez-vous pas Justin, que nous devrions ouvrir un point Loisirs à l'église ? Nos fidèles pourraient profiter de la messe pour acheter leurs vacances ou réserver leur hôtel !

     

    -"Décidément, Monsieur le Curé, vous avez toujours la bonne idée. Mais il ne faudra pas oublier la pêche qui a aussi ses amateurs ...

  • Petits jeux mais grand enjeu

    Aujourd’hui, sortie de  cinq jours de silence, tant le bruit produit par l'activité des "créateurs d'évènement" était  intense  et empêchait pratiquement de penser.

    Ce qui frappe dans la médiatisation des choses, c'est la surenchère omniprésente - questions, commentaires ou images - destinée à créer du sensationnel ou au moins à être - ne fusse qu’une heure seulement, dirait le grand Jacques- le média "number one",celui qui  fait l’évènement.

    A ce jeu, suivant un communiqué AFP repris par la Libre, la RTBF a décroché le jackpot avec un récent  « Douze minutes ». Il a suffit à un journaliste de laisser entendre que Sarkozy n’aurait apparemment pas bu que de l’eau à la fin du sommet du G8 à Heiligendamm pour provoquer plus d’un million de téléchargement des images diffusées dans son journal ! La recette Dardenne semble promise à un bel avenir…

    Je me demandais en commençant ce blog si l'information avait pour fonction de façonner des masses ou de construire des vivants. Les précisions données par le journaliste pour expliquer sa démarche semblent suggérer l'ajout d'une troisième fonction : le divertissement par la banalisation du monde.

    Bien qu'elles soient réservées en exclusivité au blog de Jean-Marc MORANDINI j’en emprunte les extraits suivants pour expliciter mon analyse. 

                             - "  Je n'étais pas au sommet du G8, je n'ai évidemment pas soumis Nicolas Sarkozy à l'alcootest, j'ai simplement vu ces images dans les EVN (échanges internationaux d'images de l'Eurovision) et avec d'autres, nous les avons trouvées plutôt cocasses."                      Ainsi donc, ce qui apparaît cocasse  - c'est-à-dire susceptible d'amuser - reçoit une priorité dans la détermination des images à diffuser.

                                    - "Des chefs d'état qui trinquent après deux jours de stress et de labeur, pas de quoi fouetter un chat. Ca les rendrait même plutôt sympathiques... nous avons la faiblesse de cultiver le sens de la dérision, et de l'auto-dérision bien sûr."                                 A quand une bande passante " Ceci est de l'autodérision" pour signaler aux spectateurs qui pourraient prendre les informations au sérieux qu'il s'agit en fait d'un moment de détente ? Les journalistes ont eux aussi leurs journées de stress et de labeur...

    Heureusement, la formule pour s'en sortir est désormais bien rodée depuis les diverses commissions d’enquêtes et autres auditions publiques. En voici les trois temps :

    1. s'étonner benoîtement de la façon dont on a été (mal) compris : "je suis désolé des proportions que prend ce qui n'était au départ qu'un clin d'oeil"
    2. Reconnaître néanmoins la possibilité d'un dysfonctionnement éventuel : "Sans doute aurais-je dû être plus prudent, peut-être ais-je commis une faute, je veux bien l'admettre".
    3. Réaffirmer le bien-fondé de l’initiative : " Je suis désolé de voir cette affaire tourner à l'incident diplomatique alors qu'elle ne  mérite qu'une tempête dans un verre ... d'eau".

    Si ceci était évidemment un clin d’œil, la vraie question doit être située en amont. Qu'apportaient en terme d'information sur les résultats de la réunion du G8, les images qui ont été présentées? Car ce qui s'est passé à  Heiligendamm se situait bien au delà du type de boisson consommée par un des participants.

    A moins que le ton plus libre et plus détendu d'un journal de nuit finisse par prendre le pas sur l'information des gens. Du pain et des jeux. La recette est ancienne, mais jusqu'ici, s'est toujours lever un jour où l'humanité avait faim d’autre chose. 

     

  • Le président Sarkozy précède l'évènement !

    Un moment de détente fait du bien à tout le monde !

    Amusons-nous donc un instant grâce aux méfaits du copier/coller sur le site officiel de l'Elysée pour la journée d'aujourd'hui.

    Sous la rubrique  "Obsèques de M. Jean-Claude Brialy", on lit en effet : "   Nicolas Sarkozy a assisté le lundi 5 juin 2007 aux obsèques de Jean-Claude Brialy qui se dérouleront à 15H30 à Paris, en l'église de Saint-Louis en l'Ile. "

    On connaissait déjà le cow-boy solitaire qui tirait plus vite que son ombre, voici le président militant qui lui,  participe aux évènements avant même qu’ils ne se produisent...

    Ah! Si l'on pouvait faire les élections sans devoir attendre le vote des citoyens ...